Gaëtane Abrial - 68-2008


    Gaëtane Abrial - 68-2008

    On vit toujours d'amour mais l'eau n'est plus vraiment fraîche
    On pousse la clim à fond pendant que la Terre se dessèche
    On s'achète une conscience en achetant des produits bio
    On commerce équitable, nos scrupules sont au frigo
    On pleure ces étoiles pâles qui se voudraient star-express
    Quand on est révolté, on envoie des SMS
    Sans mobile apparent, nos consciences déconnectées
    N'ont qu'une seule obsession : ne plus avoir de relais

    Refrain
    Soixante-huit (Woodstock)
    Ils voulaient changer le monde
    Soixante-dix-huit (Sex Pistols)
    Ils voulaient secouer le monde
    Quatre-vingt-huit (Wall Street)
    Ils l'ont soldé, notre monde
    Deux mille huit (MySpace)
    Moi, j'en fais quoi de ce monde ?

    “Peace and love”, je veux bien mais avec préservatifs
    Trop croire aux idéaux, à force ça devient nocif
    Nos illusions perdues, qui pourra les retrouver ?
    Le cœur comme GPS et l'amour pour nous guider

    Refrain

    Les fleurs des cheveux sont fanées, Johnny Rotten fait d'la télé
    Les jeunes loups ont les dents plombées, voilà les leçons du passé
    On n'a qu’ nos yeux pour n’ plus pleurer
    Moi, j'ai les tiens pour espérer
    Et moi, j'y crois encore, y aura pas de “no future”
    Dépolluons nos têtes, l'air sera un peu plus pur
    Nous sommes nos pires ennemis, continuons le combat
    La plus belle des victoires, c'est de n'pas baisser les bras

    Refrain (x2)

    Deux mille huit (MySpace)
    Moi, j'en fais quoi de ce monde ?

    مقالات متعلقة