C'était l'hiver Lyrics - Isabelle Boulay - with translation



 C'était l'hiver Lyrics - Isabelle Boulay 
 Elle disait: « J’ai déjà trop marché,
mon cœur est déjà trop lourd de secrets,
trop lourd de peines. »
Elle disait : « Je ne continue plus,
ce qui m’attend, je l’ai déjà vécu,
c’est plus la peine. »

Elle disait que vivre était cruel,
Elle ne croyait plus au soleil,
Ni aux silences des églises.
Même mes sourires lui faisaient peur,
C’était l’hiver dans le fond de son cœur.

Le vent n’a jamais été plus froid,
La pluie plus violente que ce soir-là,
Le soir de ses vingt ans,
Le soir où elle a éteint le feu
Derrière la façade de ses yeux
Dans un éclair blanc.

Elle a sûrement rejoint le ciel,
Elle brille à côté du soleil,
Comme les nouvelles églises.
Mais si depuis ce soir-là je pleure,
C’est qu’il fait froid
Dans le fond de mon cœur.

translation into English
It Was Winter
She said: "I've walked too much,
my heart is too heavy with secrets,
too heavy with penalties. "
She said: "I can no longer continue,
what awaits me, I have already experienced,
it is more pain. "

She said that life was cruel,
She no longer believed in the sun,
Nor the silence of the churches.
Even my smiles scared her,
It was winter in her heart.

The wind has never been colder,
Nor the rain more violent than that night,
The night of her twentieth birthday,
The night she put out the fire
Behind the facade of her eyes
In a white flash.

She surely meets the sky,
She shines beside the sun,

No comments