L'Arc de Triomphe قوس النصر



J'ai reçu ce message de layla layla :
L'Arc de Triomphe, au centre de la place Charles de Gaulle
L’âme du monument En haut des Champs-Elysées, l’Arc de Triomphe de l’Etoile est le plus illustre symbole de notre histoire nationale. Décoré sur toutes ses façades de groupes sculptés, « le départ des volontaires », face aux Champs-Elysées, semble vous inviter à la visite. A plus de cinquante mètres du sol vous dominerez la vie parisienne et contemplerez les perspectives mondialement connues des urbanistes de Paris, au premier rang desquels le Baron Haussmann.
Au coeur de la vie grouillante de Paris, dans un quartier où le monde des affaires côtoie celui du commerce et du tourisme, l’Arc de Triomphe de l’Etoile au delà de sa valeur architecturale et artistique est relié à notre inconscient collectif. Il fait partie de notre paysage urbain monumental comme de notre culture nationale. Vous êtes invités à visiter un monument où le passé rejoint le présent.
Edifié à partir de 1806 par ordre de Napoléon 1er en l’honneur des armées françaises, achevé trente ans plus tard sous le règne de Louis Philippe, l’Arc de Triomphe consigne la mémoire et le symbole. Vous ne pourrez rester indifférent devant cette cathédrale républicaine qui demeure placée au-dessus de tous les bouleversements politiques. Avec son architecture majestueuse issue des arcs de l’antiquité, imaginez vous devenir le témoin du retour des cendres de l’Empereur en 1840 ou encore de l’enterrement de Victor Hugo en 1885. De même, vous ne pourrez oublier le passage des armées victorieuses en 1919 et en 1944. Le soir après avoir assisté avec émotion au ravivage de la flamme du soldat inconnu dont le corps repose sous les arches depuis 1921, vous pourrez admirer, depuis la terrasse, le soleil qui se couchera devant vous tandis que les lumières de Paris vous feront rêver.
Le monument En 1806, Napoléon Ier décida la construction d’un arc à la gloire de la Grande Armée sur la place de l’Etoile. Il confia le projet à l’architecte Jean-François Chalgrin. Les travaux, interrompus durant la Restauration, furent achevés en 1836, sous le règne de Louis-Philippe. On décora les piédestaux du monument de quatre hauts-reliefs allégoriques réalisés par les sculpteurs Cortot, Etex et Rude, dont la "Marseillaise" est demeurée célèbre.Véritable symbole national, l’Arc de Triomphe fut le siège d’événements majeurs, comme le retour des cendres de l’Empereur en 1840 ou l’inhumation du soldat inconnu en 1921. Situé au milieu de l’axe reliant le Louvre à la Grande Arche de la Défense, il constitue aujourd’hui le trait d’union entre le Paris ancien et le Paris contemporain
.

No comments